Trouble-Makers

De Vigilance

Trouble Makers :

Groupe de boneheads identitaires québécois actif depuis la fin des années 1990, ils ont fait une tournée européenne et ont donné des concerts en France et en Belgique. Aujourd'hui ils sont proche des Quebec Stomper (crew des Légitime Violence) et de CDM Crew. Ils ont également fait un album-split avec le groupe du Crew, Coup De Masse, qui ont un batteur néo-nazi.

Ayant joués longtemps au côté du groupe musical néo-nazi White Warriors au Québec, ils ont établi des contacts avec la scène RACLe RAC (ou "Rock Anti-Communiste") est un sous-courant politico musical anglais dominé dès les années 1970 par des skinheads d'extrême-droite (des ''boneheads'') voire par des néo-nazis. Le RAC est la réponse fasciste aux nombreux concerts "Rock Against Racism" organisés par la gauche révolutionnaire pour lutter contre l'influence grandissante des idées d'extrême-droite au sein de la jeunesse. française au cours de leurs tournées dans le pays en 1997, 2000 et 2003. Ils sortent en 1999, par l'intermédiaire de leur propre label (Nouvelle-France Records), un split-CD avec le groupe néo-nazi français 9ème Panzer Symphonie.

Le groupe a également participé, en juin 2000 à un concert organisé par les Fils de Vinland (un regroupement de boneheads implanté à Sherbrooke, Montréal, Trois-Rivières et Québec) et le MLNQ (Mouvement de Libération Nationale du Québec, une coalition officiellement ni de gauche, ni de droite, mais très portée anti-immigration ; son bulletin mensuel déborde également de commentaires et de caricatures racistes, antisémites et anglophobes, etc).

Maxime Taverna, le guitariste du groupe, est aussi membre et collaborateur de Québec-Radical (une formation « identitaireTendance politique procédant par instrumentalisation du patriotisme et/ou du populisme afin de convaincre à tout prix tout en flattant (même en les en dissimulant, parfois), les tendances plus inavouables de l'auditoire, au-devant desquelles le racisme est la plus courante. » et racisteSe dit d'un courant généralisateur qui cherche à désigner à tort une catégorie sociale, ethnique ou sexuelle comme inférieure, méprisable, nuisible, etc. On peut citer entre autres exemples toutes les formes de racisme, de sexisme ou d'homophobie comme discriminatoires. qui cherchait à rassembler les militants nationalistes-révolutionnaires du Québec) et un leader de l'organisation La Bannière Noire (qui se rapproche un peu plus des idées néo-fascistes italiennes de CasaPound). En août 2012, il organisait une conférence sur le "trouble social en Grèce" à Montréal avec entre-autres des conférenciers du parti néo-nazi grec Aube Dorée. Plusieurs personnes y étaient présents, notamment des militants du groupuscule néo-nazi Faction Nationaliste ainsi que Jonathan Stack (chanteur du groupe) et Simon Brisebois (chanteur de Coup De Masse). Il est également membre de 3ème Voie Québec et a participé à leur manifestation contre les juifs d'Hampstead.

En 2003, les quatre membres ont fondé Fleurdelix et les Affreux Gaulois, aux côtés de deux français connus de la scène identitaireTendance politique procédant par instrumentalisation du patriotisme et/ou du populisme afin de convaincre à tout prix tout en flattant (même en les en dissimulant, parfois), les tendances plus inavouables de l'auditoire, au-devant desquelles le racisme est la plus courante. : Laura (Aude Bertrand de son vrai nom, chanteuse de Brixia et Elendil et militante au Front National) et Nicholas Mirkovic (batteur du groupe Basic Celtos).

Bien qu'ayant fondé Fleuredelix et les Affreux Gaulois, on a pu les voir en juillet 2004 aux côtés de ZetaZeroAlfa (rock identitaireTendance politique procédant par instrumentalisation du patriotisme et/ou du populisme afin de convaincre à tout prix tout en flattant (même en les en dissimulant, parfois), les tendances plus inavouables de l'auditoire, au-devant desquelles le racisme est la plus courante. italien) et en 2005 avec Skoll (rock identitaireTendance politique procédant par instrumentalisation du patriotisme et/ou du populisme afin de convaincre à tout prix tout en flattant (même en les en dissimulant, parfois), les tendances plus inavouables de l'auditoire, au-devant desquelles le racisme est la plus courante. italien également) lors d'un concert à la mémoire du fascisteSe dit d'un courant ou d'une personne cherchant à réaliser un projet politique totalitaire par des moyens nationalistes, racistes, identitaires, etc. Le terme provient des techniques et de l'idéologie liées à l'avènement de la dictature italienne dès les années 1920. Massimo Morsello, soupçonné par les autorités italiennes d'avoir participé à l'attentat fascisteSe dit d'un courant ou d'une personne cherchant à réaliser un projet politique totalitaire par des moyens nationalistes, racistes, identitaires, etc. Le terme provient des techniques et de l'idéologie liées à l'avènement de la dictature italienne dès les années 1920. de Bologne, en 1980, qui provoqua la mort de 80 personnes en plus d'en blesser 200.

Photo des quatre membres du groupe : Jonathan Stack, Simon Cadieux, Maxime Taverna et Richard Stack (guitare)

Le label du groupe, Pit Records (décrit par eux-mêmes comme "LABEL CULTUREL 100% PIT, 200% FRANCAIS, 300% RACLe RAC (ou "Rock Anti-Communiste") est un sous-courant politico musical anglais dominé dès les années 1970 par des skinheads d'extrême-droite (des ''boneheads'') voire par des néo-nazis. Le RAC est la réponse fasciste aux nombreux concerts "Rock Against Racism" organisés par la gauche révolutionnaire pour lutter contre l'influence grandissante des idées d'extrême-droite au sein de la jeunesse.") est rempli de groupes White Power (voir la liste ici).


Voir archive complète sur les Trouble Makers/ Fleurdelix et les Affreux Gaulois | http://web.archive.org/web/20120619230030/http://www.fachowatch.com/trouble-makers-rock-identitaire-quebecois/